Meule en carreauxMeulière rayonnée

Au VIIIème siècle, Louis le Pieux (ou le Débonnaire) – fils de Charlemagne – cède de vastes terres à l’Abbaye Notre-Dame de Jouarre. La forêt de Choqueuse, alors beaucoup plus étendue qu’aujourd’hui, en fait partie. En 1790, devenue Bien National, la forêt entre dans la propriété de l’État. Elle appartient aujourd’hui toujours à l’État bien qu’étant sur le territoire communal de Jouarre et est gérée par l’Office National des Eaux et Forêts (O.N.F.).

Elle tirerait son nom du droit de « choucage » ou « choquage » qui permettait aux habitants de récupérer le bois des souches. Dans le patois briard, « soche » ou choche » désigne encore pour certains une souche. Le promeneur peut en effet découvrir, en plein coeur de la forêt, une clairière suffisamment étendue pour abriter une ferme et ses terres. Cette clairière est née du désouchage.

C’est à environ 150 m au nord de la Ferme de Choqueuse que furent mis à jour les restes gallo-romains de la Villa.

Informations pratiques

Types d’essences : chênes, hêtres, fresnes

Sentiers de randonnée : plusieurs dizaines de kilomètres balisées

Accès :

  • RD 402 en direction de Coulommiers
  • Bus n°41B arrêt La Fringale

Chasse : le lundi en saison (de septembre à mars)

Propriétaire (gestionnaire) : État (Office National des Eaux et Forêts)