Meule en carreauxMeulière rayonnée

Le pain, nourriture essentielle de tous temps, est fait de grains de blé broyés. À compter du Moyen-Âge, on utilise les forces motrices du vent et de l’eau pour actionner les meules des moulins, énormes blocs de pierre extraits de terre.

La qualité exceptionnelle de la pierre de silex extraite à La Ferté-sous-Jouarre a donné à la ville une réputation mondiale dans l’industrie meulière qui s’est accentuée après la Révolution avec la libéralisation des terrains. Au XIXème siècle, l’industrie meulière fertoise est à son apogée : on extirpe la pierre dans toutes les collines environnantes de La Ferté-sous-Jouarre : le Bois de la Barre, Tarterel, etc. Celle-ci est ensuite taillées dans les ateliers du centre-ville.

Si les cylindres métalliques, nouvelle méthode de mouture apparue à l’aube du XXème siècle, ont révolutionné le travail de meunerie et sonné le glas de l’activité meulière de la Ferté, il reste néanmoins quelques traces visibles de ce riche passé : des maisons racontent encore cette histoire et des témoignages architecturaux dissimulés ici et là qui méritent l’attention d’un œil éclairé et guidé.

Un dépliant et des panneaux d’interprétation disséminés dans la ville permettent néanmoins de découvrir les grandes lignes de cette histoire industrielle.

La presse en parle : voir l’article du Pays briard.

Informations pratiques

Pour les individuels (sur inscription) :

  • le 1er et le 3e samedi du mois
  • RDV sur les marches de l’hôtel de ville
  • Départ : 11h – Durée : +/- 1h45 – Tarif : 6 € (5 € entre 8 et 12 ans)
  • Sous réserve d’un minimum de 5 inscrits
  • Prochaine visite : samedi 22 juillet 2017
  • Pour les groupes :

    • Départ toute l’année sur demande
    • 25 personnes maximum

    Dépliants téléchargeables :

    • Parcours historique en autonomie : pdf
    • Questionnaire découverte enfants : pdf

    Réservation : envoyer un courriel